U2 – Songs of experience – 2017
8 décembre, 2017 @ 9:31 Critiques albums 2017

 

U2 – Songs of experience – 2017

Unknown

 

On ne va pas y aller par 4 chemins, soyons clairs, U2 n’a plus rien sorti d’intéressant depuis … depuis … « Zooropa » de 1993 et quelques bouts de « Pop » en 1997. Depuis le groupe s’escrime à feindre, mal, qu’il est encore habité par la foi, que sa musique touche les âmes ou autres absurdités de ce genre.  U2 a peut-être surtout touché le fond avec le précédent « Songs of innocence« , titre rarement choisi avec autant de cynisme quand on sait quelle multinationale est devenue le groupe. Mais ce n’est pas le succès durablement planétaire du quatuor qui est en cause, il a surement été mérité, on ne reviendra pas dessus, sauf pour constater le gouffre qui sépare « Joshua tree » par exemple de 1987 avec les albums de ces 20 dernières années. Je les ai tous écoutés, pour voir, pensant à chaque fois retrouver certaines grâces passées. En vain.  Les grands albums de U2 peuvent être classés en deux groupes. Quand les irlandais ont su dompter leur fougue des débuts, contrôler leurs outrances musicales adolescentes, contenir leur authentique lyrisme, pas pour l’éteindre mais au contraire pour l’enrober de tension, de drame, de retenue, et ainsi le sublimer, cela donna « Joshua tree« , l’album claustrophobe des grands espaces américains de 1987. Puis, un peu plus tard, sous la direction du grand Brian Eno, quand ils réussirent à être en prise avec leur temps, prenant tous les risques artistiques au regard de leur notoriété, expérimentant, brisant leur musique comme, quelques années plus tôt le Mur de Berlin avait été effacé, il en résulta les fantastiques « Achtung baby » et « Zooropa » de 1991 et 1993. Aujourd’hui voici donc « Songs of experience  » (là c’est mieux!), avec sa pochette Peace & love revisitée par une boutique chic, jetons-y donc une oreille.

Stupeur!! Passé le premier titre, on le remet au début! Frissons! « Love is all we have left » est sans aucun doute la meilleure chanson de U2 depuis … depuis ….? Dépouillée à l’extrême, Bono n’a pas aussi bien chanté depuis … depuis … bon ok! Sa voix, retenue, toute en douceur, aux intonations aigües caractéristiques puis suave à l’extrême, parfois auto tunée, se balade sur une mélodie somptueuse. Des couches de claviers en accords plaqués assurent l’essentiel des arrangements, dérapent en sifflements contrôlés pendant que des sons basse pulsent par en dessous. On se croirait en 1991 quand « Achtung baby » nous prenait par surprise, U2 semble à nouveau connecté avec son époque et pas en train de jouer aux rockers rebelles à 2 balles.

Mais bon, je vais pas faire durer le suspense. À l’heure où j’écris j’ai écouté l’album en entier, deux fois et un peu plus. En fait il s’arrête pour ainsi dire là. Après 2’41″. Mais 2’41″ de grâce suspendue. C’est cher payé les 2’41″ de bonheur mais il parait qu’il n’a pas de prix.  Parce qu’après…

Après, « Lights of home » veut tutoyer les mystères du bayou mais ne fait que s’engluer dans les marécages, maintenue au fond par son poids, par la pesanteur de ce titre, auquel le gospel final hypertrophié assène le coup de grâce. « You’re the best thing« , n’est jamais que le énième single pour concert géant, entendu 500 fois et qui est devenu la marque de fabrique du U2 d’aujourd’hui. Le refrain sera beuglé en choeur par des milliers de spectateurs dans des grands stades, et c’est sa raison d’être. « Get out your own way » aurait pu n’être pas inintéressant si il n’avait  cet affreux refrain, ces choeurs de kop de supporters. U2 fait du rock où la pyrotechnie a remplacé le feu intérieur. On veut nous faire croire que ça brûle, que c’est dangereux mais en fait c’est un parc d’attractions. « American soul » gagne le pompon de pire chanson entendue depuis pas mal de temps, caricature de mauvais rock gonflé à l’hélium, aux paroles sidérantes de clichés que même un adolescent ardéchois rêvant de rébellion n’oserait pas:

« You are rock and roll
You and I are rock and roll
You are rock and roll
Came here looking for American Soul« 

On respire tout de même un peu avec « Summer of love« , oasis de simplicité dans cette boue et c’est un bol d’oxygène. mais on se contente de peu, la chanson n’est pas non plus un chef d’oeuvre, simplement un titre bien troussé, qui ne la ramène pas, à la ligne de basse inventive, aux guitares discrètes, à la mélodie agréable. Ensuite ce n’est vraiment plus possible. « Red flag Day; The showman; The Little things that give you away; Landlady; The black-out; Love is bigger than anything » ne constituent pas le ventre mou de l’album mais bien le gras du bide (du vide?). Voici, alignées, 6 chansons insipides, sans personnalité, sans âme, candidates pour être le fond sonore d’une de ces boutiques de fringues que l’on retrouve partout dans les grandes villes, toutes identiques. 6 chansons dont il ne reste rien après écoute. Le constat est sans appel. U2 n’est plus qu’une carcasse vide, un cadavre nettoyé de l’intérieur, comme empaillé.

Enfin presque car parfois, on l’a vu avec la première chanson, le coeur bat encore, même si de façon un peu plus assourdie sur « 13(there is a light) » dernier titre de l’album. Car oui, il reste une petite lueur, une flamme capable de produire de l’émotion sur un titre encore dépouillé, sobre, même si la mélodie est parfois plus convenue.

Il est à noter que les 2 très bons titres du disque sont les plus sobres, ceux qui ne comptent que sur eux-même pour exister, débarrassés de graisse, d’ornements laids et de mauvais goût, ne conservant que l’essentiel pour les mettre en valeur. Mais cela les 4 de U2 le savent forcément, ils ne sont pas sourds. Ils savent que leur album est faible, qu’ils doivent dissimuler le vide de leur inspiration derrière du maquillage grossier. Ils savent aussi que ça se voit. Mais il est vrai qu’ils ont une entreprise à gérer. Pourquoi Pas. Mais y prennent-ils encore du plaisir?

À écouter – Love is all we have left – 13 (There is a light) – Summer of love

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

-galettesvinyles
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

Listecds |
Projet Ouroboros |
Kim Wilde 2017 / MiniKim |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Graines de son
| Lerapetsonevolution
| Clipfr