Chet Baket – Let’s get lost – 1989

R-1919297-1347215980-1129

 

J’ai découvert le jazz grâce au cinéma. d’abord avec « Bird » de Clint Eastwood sur Charlie Parker et en 1989, un an après sa mort, avec le documentaire consacré à Chet Baker « Let’s get lost« . Je me souviens d’images en noir et blanc où le musicien, entouré de superbes femmes, trimballait sa gueule incroyable, dans une décapotable américaine. Chet Baker joue de la trompette comme il chante, avec douceur et une profonde mélancolie, trainant derrière lui tous les accidents de sa vie. Et c’est sublime comme sur ce « Moon and sand » ci-dessous:

Image de prévisualisation YouTube

-galettesvinyles
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

Listecds |
Projet Ouroboros |
Kim Wilde 2017 / MiniKim |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Graines de son
| Lerapetsonevolution
| Clipfr