Depeche Mode – Spirit
23 mars, 2017 @ 10:40 Critiques albums 2017

Depeche Mode – Spirit – 2017

depeche-mode-spirit

 

Des grands groupes à succès britanniques nés dans les années 80 que reste-t-il? The Cure ne vit plus que sur son passé, U2 produit depuis maintenant 20 ans des albums sans intérêt, Morrissey semble avoir perdu la flamme depuis longtemps. Seul New Order tient miraculeusement la route depuis la renaissance « Get ready » en 2001. Et Depeche Mode. Ceux qui furent tant moqués dans les 80’s par les tenants du rock à guitares trop bas du front pour se rendre compte de l’incroyable talent du quatuor devenu depuis trio ont été adoubés définitivement dans le panthéon pop/rock. Après 35 ans d’existence, voici donc « Spirit » le 14ème album du groupe.

On ne peut nier que depuis « Exciter » en 2001, Depeche Mode, sans jamais se départir d’un niveau de qualité  exigeant, semblait cependant être parfois en pilotage automatique, gérant, avec talent, sa notoriété, les albums se succédant et se ressemblant quelque peu. Toutefois il n’y a pas de mauvais album de Depeche Mode, c’est simplement que le groupe a depuis longtemps trouvé son équilibre. Depuis le chef d’oeuvre « Violator » au tournant des 90’s. À la pop ultra synthétique des débuts, le groupe a intégré les guitares et la noirceur du blues pour un résultat unique, identifiable entre mille: le son Depeche Mode.

Si « Spirit » n’échappe pas totalement à ce constat – pas de révolution ici dans l’approche musicale – l’équilibre entre l’électronique, les claviers, les guitares et l’extraordinaire voix du chanteur Dave Gahan y atteignent une maturité, une plénitude, une profondeur impressionnantes. La première moitié du disque vole très haut avec l’immense « Going backwards » placé en ouverture, d’une noirceur majestueuse, qui place d’entrée l’album au niveau des plus grandes réussites du groupe, « The worst crime » sublime ballade tout en ruptures, « Scum » noire et rageuse. Plus loin « Cover me » est une des plus belles chansons jamais produite par Depeche Mode, chantée par un Dave Gahan en apesanteur qui se finira dans un long final instrumental en boucles électroniques rehaussées de guitares slide. Si la deuxième partie du disque, sans être, loin de là, inintéressante, n’atteint pas ces sommets elle comporte pourtant ce qui est peut-être un des deux meilleurs titres avec « So much love« . On y retrouve, plus prononcé, l’héritage des 80′s. Sur un rythme frénétique, mêlant électronique et des sons de guitare qu’on jurerait sortis de chez The Cure, le groupe dégaine un tube imparable. Il faut noter aussi en fin de parcours, le très beau « Fail » dont on se demande bien pourquoi il est chanté par Martin Gore qui n’a pas le talent de Gahan pour transcender, par son interprétation, une chanson. À part ces sommets impeccables on trouvera d’autres titres d’un niveau irréprochable mais ne volant pas à la même altitude. En particulier le très réussi single « Where’s the revolution » qui se bonifie à chaque écoute, le plus classique « You move » et « No more (this is the last time) » qui déroule en toute sérénité.

L’album comporte 3 faces et une 4ème parfaitement lisse ce qui en fait en plus un bel objet mais on se dit quand même qu’il aurait pu être plus resserré, plus court et donc plus homogène si le groupe n’y avait pas inclus l’ennuyeux « Eternal« , le quelque peu lourdaud « Poison heart » et un « Poorman » routinier. Même sans ces morceaux qui en font baisser l’intensité, on tient le meilleur album de Depeche Mode depuis « Ultra » en 1997. Mais qui sait, peut-être faudra-t-il encore du temps avant de les réévaluer, ou pas? Quoiqu’il en soit, peu de groupes peuvent se targuer d’une telle longévité sans sombrer dans la caricature d’eux-mêmes. Conserver un tel niveau après tant d’années est déjà en soi remarquable.

A écouter: Going backwards – So much love – Cover me

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

-galettesvinyles
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

Listecds |
Projet Ouroboros |
Kim Wilde 2017 / MiniKim |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Graines de son
| Lerapetsonevolution
| Clipfr